Les Actualités

  • Inauguration d’une nouvelle unité mobile de dépistage du VIH et hépatites en Ile-de-France

    Publié le 30-11-2017

    Le 29 novembre 2017 la Mairie de Paris a inauguré, une nouvelle unité mobile de dépistage du VIH  et hépatites avec Afrique Avenir et Africa N°1  à la sortie du métro Marcadet – Poissonniers dans le 18ème arrondissement de Paris. Étaient présentes les institutions qui soutiennent actuellement, les actions d’information, éducation et communication dans les lieux fréquentés par les populations originaires d’Afrique et des Caraïbes en Ile-de-France :

    1. Ministère chargé de la santé,
    2. Santé publique France,
    3. Sidaction,
    4. Caisse Primaire d’assurance Maladies de Paris,
    5. Agence Régionale de Santé Ile-de-France,
    6. Conseil départemental de Seine Saint Denis.

    Grâce au soutien et à l’accompagnement de Sidaction et de la Direction Générale de Santé, l’association Afrique Avenir  a été dès 2012 une des premières associations à proposer le  dépistage communautaire par tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) dans les lieux fréquentés par les Afro-caribéens en Ile-de- France.

    Afrique Avenir remercie Santé publique France qui a permis l’exploitation des fiches des  données recueillies au cours des entretiens des années  2015 et 2016. Les résultats ont permis aux intervenants d’Afrique Avenir de mieux connaitre les caractéristiques sociodémographiques du public accueilli. LIRE LA SUITE »

  • Infections VIH et VHB parmi les afro-caribéens d’Ile- de- France : des prévalences élévées et des dépistages insuffisants

    Publié le 29-11-2017

    Les résultats du volet  biologique de l’Afrobaromètre  santé 2016 publiés à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida 2017  montrent que les prévalences observées du VIH et du VHB auprès du public des lieux d’intervention d’Afrique Avenir sont respectivement de 1,6% et 5,1%

    Le recours au dépistage apparaît insuffisant tant vis-à-vis de l’infection VIH, pour laquelle 40% des personnes atteintes ignoraient leur statut, que vis-à-vis de l’infection VHB dont le diagnostic était méconnu par 77% des personnes porteuses de l’AgHBs. Aussi, il apparaît essentiel d’élargir l’offre de dépistage au-delà des structures actuelles de dépistage, et de favoriser la diffusion et l’utilisation de tests rapides d’orientation diagnostique combinant dépistage du VIH et des hépatites B et C associées à une information et un counseling clairs et adaptés.

    Télécharger ici l’article

    Télécharger ici le BEH n° 29 -30 2017  special journée mondiale de lutte contre le sida

     

  • Colloque Santé et vulnérabilités sexuelles chez les migrants

    Publié le 20-11-2017

    Afrique Avenir va participer à ce colloque organisé par le Corevih Ile-de-France Est, en partenariat avec le CRIPS.

    Lieu : Mairie du Xe arrondissement de Paris

    Date: le 23 novembre 2017

    Horaires : 14h – 18h30

    Télécharger ici  le programme

  • 9ème conférence scientifique sur le VIH (IAS 2017)

    Publié le 24-07-2017

    La 9e conférence scientifique sur le VIH (IAS 2017) est organisée par l’International AIDS Society (IAS) et l’ANRS du 23 au 26 juillet 2017 à Paris. Toutes les disciplines scientifiques y sont représentées : la recherche fondamentale, clinique, en prévention, la recherche opérationnelle et en santé publique. Plus de 5000 personnes sont attendues à cette conférence: des représentants associatifs, des responsables d’organismes de recherche et d’organisations internationales, des industriels ….

    Paris 23 au 26 juillet 2017

    La participation d’Afrique Avenir a été marquée par:

    LIRE LA SUITE »

  • Parution de l’ouvrage Parcours le 11 Juillet 2017

    Publié le 15-07-2017

    Parution de l’ouvrage Parcours

     Une conférence de presse à l’occasion de la parution de l’ouvrage « PARCOURS : Parcours de vie et santé des Africains immigrés en France », aux Eds La Découverte a eu lieu le Jeudi 11 Juillet 2017 à 10h au Palais de la Porte Dorée – Musée national de l’histoire de l’immigration.

    Cette conférence a été introduite par le  Pr François Dabis (Directeur de l’ANRS), et  animée par

    – Annabel Desgrées du Loû, IRD

    – Nathalie Lydié, Santé Publique France

    – Romain Mbiribindi, Association Afrique-Avenir

    L’ouvrage est une somme des travaux consacrés à la santé des migrants d’origine Africaine menés sous la responsabilité conjointe de Annabel Desgrées du Loû (Ceped, IRD) et France Lert (chercheur associée au Ceped). PARCOURS est une étude, par son ampleur et le nombre de questions traitées, unique en France. Elle a mobilisé, avec le soutien de l’ANRS, une vingtaine de chercheurs de l’IRD, l’Inserm, l’Ined, Santé publique France… Elle dresse, à travers l’analyse des trajectoires des migrants, un tableau détaillé des conséquences de la précarité, de la discrimination et de la marginalisation sur la santé, en particulier sur le VIH et les hépatites. Sept années en moyenne pour s’installer, avoir un toit, des ressources régulières et une autorisation de séjour d’au moins un an… Autant de facteurs qui sont des freins à l’accès aux soins et à prendre soin de soi.

    Télécharger ici le communiqué de presse – 11 juillet 2017 – Ouvrage Parcours

  • Lancement de la stratégie nationale d’amélioration et de promotion de la santé sexuelle

    Publié le 01-04-2017

    Le 28 mars 2017, Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, a lancé la stratégie nationale d’amélioration et de promotion de la santé sexuelle en France.

     Les mesures contenues dans la Stratégie nationale de santé sexuelle visent, à l’horizon 2030, à :

    • Placer l’éducation à la sexualité et à la santé sexuelle des plus jeunes au cœur de leurs parcours éducatifs en santé. Il ne s’agit pas seulement de connaissances biologiques, mais aussi de compétences psycho-sociales (réflexion sur le respect mutuel, égalité filles-garçons, réciprocité et consentement des relations à l’autre). Une attention particulière sera portée aux adolescents de moins de 15 ans dont 20 % sont déjà entrés dans la sexualité ;
    • Renforcer l’offre de prévention, de dépistage et de prise en charge en santé sexuelle autour des professionnels de premier recours. Il s’agit notamment de promouvoir la consultation de contraception et de prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) prévue par la convention médicale 2016-2021 pour les jeunes filles mineures et de préparer son extension, à terme, pour les garçons ;
    • Maintenir une attention particulière pour les populations vulnérables ou exposées au VIH en renforçant notamment la prévention diversifiée : accompagner et sécuriser l’accès à la prophylaxie pré-exposition (PrEP) pour certains publics, faciliter l’accès au traitement post exposition pour le VIH et le virus de l’hépatite B ;
    • En population générale, renforcer et diversifier la prévention des IST et du VIH par la promotion de dispositifs adaptés aux personnes et à leur situation. Le préservatif reste l’outil de prévention privilégié ; de nouvelles stratégies de dépistage seront déployées ; des actions seront mises en place pour augmenter la couverture vaccinale contre le virus de l’hépatite B et le Papillomavirus – HPV ;
    • Promouvoir la recherche et l’innovation en santé sexuelle

     

     

    Parler sexualité aux ados

  • Afrique Avenir se joint à la célébration de la journée internationale des droits des femmes

    Publié le 05-03-2017

    La journée internationale des  droits des  femmes est célébrée le 8 mars de chaque année. Le but est de réfléchir sur les conditions de la femme dans le monde et de lutter contre les inégalités  sociales, culturelles et économiques face aux hommes. C’est une occasion de faire le point sur les luttes et les réalisations passées, et surtout, de préparer l’avenir et les nouveaux défis  qui attendent les  femmes. LIRE LA SUITE »

  • 4 février 2017 Journée mondiale sur le cancer

    Publié le 04-02-2017

    D’une part, les Africains croyaient que le  cancer  était une maladie des riches, une pathologie de « l’homme blanc vieillissant. » L’espérance de vie a augmenté  de sept ans au Sénégal et de 11 ans au Mali entre 1990 et 2012. S’il y a peu, les populations africaines n’avaient pas le temps de mourir du cancer, elles sont désormais confrontées aux inconvénients du vieillissement.

    D’autre part, on estime que 40 à 50% des cancers pourraient être évités par des modifications de nos modes de vie et dans notre environnement.  C’est pourquoi Afrique Avenir  tient depuis 2015 des stands de sensibilisation  et d’information dans les lieux de vie fréquentés par les populations originaires d’Afrique Subsaharienne et des Caraïbes en France  pour  éviter les facteurs de risque connus   et  le dépistage  pour prévenir certains cancers.

    Tout savoir sur le développement d’un cancer

     

    Télécharger ici le calendrier-dépistage cancers

     

    Dépistage du cancer du sein avec Babette  de Rozières

     

    Dépistage du cancer du sein avec Nagui

    Dépistage organisé du cancer du sein

    LIRE LA SUITE »

  • Journée mondiale du diabète

    Publié le 16-11-2016

    Lundi 14 novembre 2016 de 10 heures 30 à 18 heures, à  l’occasion de la journée mondiale du diabète, l’Assurance Maladie de Paris et la Mairie du 20ème arrondissement ont organisé un forum sur le diabète qui s’est tenu dans la  salle des fêtes de la Mairie du 20ème arrondissement 6 place Gambetta – 75020 PARIS (Métro : Gambetta).

    Afrique Avenir était parmi les partenaires de ce forum qui avait pour objectifs

    1. Faire connaître la maladie, ses complications et les recommandations pour les éviter.
    2. Informer le plus largement possible sur l’accompagnement proposé aux patients diabétiques à Paris par les réseaux de soins, les associations de patients, la maison du diabète, la Ville de Paris et l’Assurance Maladie.
    3. Présenter sophia dans sa complémentarité avec les acteurs parisiens du soin et de l’accompagnement du patient diabétique

    Liste des vidéos sur le diabète au stand Afrique Avenir, tout ce que vous voulez savoir sur le diabète

     

     

     

  • 26 septembre journée mondiale de la contraception

    Publié le 25-09-2016

    Selon l’OMS, les besoins non satisfaits de contraception restent élevés dans de nombreux contextes et le sont davantage parmi les plus vulnérables de la société : les adolescents, les pauvres, les personnes vivant en milieu rural et dans les taudis urbains, les personnes vivant avec le VIH et les personnes déplacées à l’intérieur de leur pays. Les dernières estimations établissent à 222 millions le nombre de femmes dont les besoins de contraception moderne ne sont pas satisfaits, et les besoins sont les plus grands là où les risques de mortalité maternelle sont les plus élevés.

    La Journée mondiale de la contraception est l’occasion pour Afrique Avenir  de rappeler que « Les différentes dimensions des droits de l’homme doivent systématiquement et clairement  être intégrées dans la fourniture de l’information et des services en matière de contraception.». L’amélioration de l’information ainsi que l’éducation des jeunes sur les différentes options en matière de  contraception  leur permet d’avoir une maîtrise de leur corps et les inciter à prendre des décisions en connaissance de cause.

    En matière de contraception circulent les informations erronées et les rumeurs. Vous trouverez sur cette page les réponses aux questions qui sont fréquemment posées aux médiateurs/trices santé d’Afrique Avenir sur les  nombreux moyens de contraception: pilule, stérilet hormonal, stérilet au cuivre, implant, patch,  préservatif interne (féminin), préservatif  externe (masculin) ,anneau vaginal.  

    Les différentes méthodes contraceptives

     

    La contraception d’urgence

    La contraception , il n’ y a pas que la pilule

    LIRE LA SUITE »