Videos

  • 4 février 2017 Journée mondiale sur le cancer

    Publié le 04-02-2017

    D’une part, les Africains croyaient que le  cancer  était une maladie des riches, une pathologie de « l’homme blanc vieillissant. » L’espérance de vie a augmenté  de sept ans au Sénégal et de 11 ans au Mali entre 1990 et 2012. S’il y a peu, les populations africaines n’avaient pas le temps de mourir du cancer, elles sont désormais confrontées aux inconvénients du vieillissement.

    D’autre part, on estime que 40 à 50% des cancers pourraient être évités par des modifications de nos modes de vie et dans notre environnement.  C’est pourquoi Afrique Avenir  tient depuis 2015 des stands de sensibilisation  et d’information dans les lieux de vie fréquentés par les populations originaires d’Afrique Subsaharienne et des Caraïbes en France  pour  éviter les facteurs de risque connus   et  le dépistage  pour prévenir certains cancers.

    Tout savoir sur le développement d’un cancer

     

    Télécharger ici le calendrier-dépistage cancers

     

    Dépistage du cancer du sein avec Babette  de Rozières

     

    Dépistage du cancer du sein avec Nagui

    Dépistage organisé du cancer du sein

    LIRE LA SUITE »

  • Journée mondiale du diabète

    Publié le 16-11-2016

    Lundi 14 novembre 2016 de 10 heures 30 à 18 heures, à  l’occasion de la journée mondiale du diabète, l’Assurance Maladie de Paris et la Mairie du 20ème arrondissement ont organisé un forum sur le diabète qui s’est tenu dans la  salle des fêtes de la Mairie du 20ème arrondissement 6 place Gambetta – 75020 PARIS (Métro : Gambetta).

    Afrique Avenir était parmi les partenaires de ce forum qui avait pour objectifs

    1. Faire connaître la maladie, ses complications et les recommandations pour les éviter.
    2. Informer le plus largement possible sur l’accompagnement proposé aux patients diabétiques à Paris par les réseaux de soins, les associations de patients, la maison du diabète, la Ville de Paris et l’Assurance Maladie.
    3. Présenter sophia dans sa complémentarité avec les acteurs parisiens du soin et de l’accompagnement du patient diabétique

    Liste des vidéos sur le diabète au stand Afrique Avenir, tout ce que vous voulez savoir sur le diabète

     

     

     

  • 26 septembre journée mondiale de la contraception

    Publié le 25-09-2016

    Selon l’OMS, les besoins non satisfaits de contraception restent élevés dans de nombreux contextes et le sont davantage parmi les plus vulnérables de la société : les adolescents, les pauvres, les personnes vivant en milieu rural et dans les taudis urbains, les personnes vivant avec le VIH et les personnes déplacées à l’intérieur de leur pays. Les dernières estimations établissent à 222 millions le nombre de femmes dont les besoins de contraception moderne ne sont pas satisfaits, et les besoins sont les plus grands là où les risques de mortalité maternelle sont les plus élevés.

    La Journée mondiale de la contraception est l’occasion pour Afrique Avenir  de rappeler que « Les différentes dimensions des droits de l’homme doivent systématiquement et clairement  être intégrées dans la fourniture de l’information et des services en matière de contraception.». L’amélioration de l’information ainsi que l’éducation des jeunes sur les différentes options en matière de  contraception  leur permet d’avoir une maîtrise de leur corps et les inciter à prendre des décisions en connaissance de cause.

    En matière de contraception circulent les informations erronées et les rumeurs. Vous trouverez sur cette page les réponses aux questions qui sont fréquemment posées aux médiateurs/trices santé d’Afrique Avenir sur les  nombreux moyens de contraception: pilule, stérilet hormonal, stérilet au cuivre, implant, patch,  préservatif interne (féminin), préservatif  externe (masculin) ,anneau vaginal.  

    Les différentes méthodes contraceptives

     

    La contraception d’urgence

    La contraception , il n’ y a pas que la pilule

    LIRE LA SUITE »

  • Journée mondiale de lutte contre la drépanocytose

    Publié le 19-06-2016

    Ce dimanche 19 juin 2016 est célébré la journée mondiale de la lutte contre la drépanocytose. Cette maladie génétique du sang affectant plus particulièrement les populations noires est encore méconnue.  La lutte contre la drépanocytose figure   parmi les priorités de l’Association Afrique Avenir depuis 1996 à travers son projet SEDAM.

    En France, 441 enfants drépanocytaires ont vu le jour en 2013, soit une prévalence d’un enfant atteint pour 1 900 naissances. Ce chiffre en fait la maladie génétique la plus fréquente en France. Toutefois cette prévalence est beaucoup plus importante dans les départements d’outre-mer (1/419) et en région parisienne (1/874) où se concentrent les populations originaires d’Afrique subsaharienne.

    Focus sur la drépanocytose

    LIRE LA SUITE »

  • Les dangers des faux médicaments

    Publié le 28-03-2016

    Afrique Avenir  est partenaire de la campagne lancée du 28 mars au 22 avril 2016 par l’Institut de Recherche Anti-Contrefaçon de Médicaments (IRACM)  qui a pour thème:  La  contrefaçon des médicaments: un enjeux de santé publique.

    Les médicaments contrefaits ou falsifiés sont produits illégalement en dehors de tout contrôle sanitaire, peuvent être réellement dangereux pour notre santé, voire mortels.

    Ils représentent selon l’Organisation mondiale de la Santé pas moins de 10 % des médicaments en circulation dans le monde, touche particulièrement l’Afrique. Ces produits « ne contiennent pas la quantité attendue de substance active et ne répondent à aucune des exigences de qualité, d’efficacité et de sécurité exigées ».

    La contrefaçon de médicaments: un enjeux de santé publique

    LIRE LA SUITE »

  • Risques liés à la pratique de dépigmentation volontaire (ou éclaircissement) de la peau

    Publié le 27-03-2016

    Face au développement des pratiques de dépigmentation volontaire et aux risques encourus par les utilisateurs, Afrique Avenir a mis en place depuis 2001 le Projet Ebène. Une journée de réflexion avait était organisée en partenariat avec Label Beauté Noire avec la la participation d’un sociologue et d’un dermatologue.

    Les produits utilisés pour la dépigmentation de la peau sont présentés sous forme de crèmes, gels, laits corporels ou savons. Ils sont appliqués sur tout le corps seuls ou en association, une ou plusieurs fois par jour, le plus souvent pendant des années.  L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a lancé une alerte depuis 2011 pour   informer la population  que ces produits exposent les utilisateurs à des risques pour leur santé. Il s’agit, dans la majorité des cas, de maladies de la peau (infections, acné, vergetures, atrophie, troubles de la pigmentation, etc.). Ces pratiques peuvent également être à l’origine d’un risque accru notamment de diabète et d’hypertension artérielle, de complications rénales et neurologiques. Enfin, cela expose l’enfant à des risques toxiques en cas d’utilisation chez la femme enceinte ou allaitante.

    Liste des produits éclaircissants identifiés comme dangereux et non conformes

    Télécharger la liste des produits éclaircissants identifiés comme dangereux et non conformes pdf
    LIRE LA SUITE »

  • Campagne « Faites passer le message » dans les discothèques à Bordeaux

    Publié le 28-09-2010

    En 2010, Afrique Avenir a été au cœur du dispositif « Faites passer le message » pour  dénoncer les idées reçues et inciter à « faire passer le message » pour que  cessent les discriminations en envers les personnes séropositives.

    Les personnes originaires d’Afrique subsaharienne et des Caraïbes  connaissent bien les modes de transmission du VIH, certaines fausses croyances persistent. Certaines personnes pensent que la transmission du VIH est possible en embrassant une personne séropositive

    Un clip vidéo porté par Didier Drogba, une chanson et des T shirts ont été mis à disposition pour  appuyer le message de prévention sur les marchés, salons de coiffure, discothèques, salles des fêtes, lieux de culte, commerces….en France
    Le titre musical est interprété par de grands artistes du monde africain : Manu Dibango musicien camerounais internationalement reconnu, Jacob Desvarieux leader du groupe Kassav’, le rappeur congolais Youssoupha, Fally Ipupa……..